Bilan climatique depuis notre arrivée

Deux ans que nous vivons dans la ville de Québec, nous pouvons écrire un petit bilan climatique.


Nous avons pu vivre toutes les saisons depuis notre arrivée (novembre 2020), nous avons traversé deux hivers, deux printemps (nous comptons celui-ci car nous sommes début juin et l'été approche 🙂), un été et un automne.


Le printemps

Photo prise au parc national du Fjord-du-Saguenay en mai 2021


Une superbe saison quand elle arrive à s’installer et à vaincre l’hiver. On nous avait parlé des moustiques découpeurs de peau 🤨 mais nous ne les avons jamais rencontrés en ville, ils se trouvent principalement près des cours d’eau ou au bord des lacs. C’est une saison très agréable car la neige fond d’un coup, presque du jour au lendemain (impressionnant😮) et tout redevient bien vert et fleuri, c’est agréable de voir le printemps éclore aussi vite que le froid et la neige s'arrêtent. Au niveau des températures, c’est assez variable entre 11° le matin (à compter de mai, avril est un mois assez instable où l’on porte encore la tuque* et les mitaines*😄) et 28° pour les journées les plus chaudes (oui on en a eu).

*tuque = bonnet

*mitaines = gants


L'été

Photo prise devant les chutes du Niagara en juillet 2021


Dès le mois de juin l'été est là, une très belle saison aussi. Nous avons pu constater qu’il y avait quand même une variation des températures, le pays est réputé pour avoir des grosses chaleurs, « 38°» d'enregistré lors de l’été 2021. C’est d'ailleurs l’été où il y a eu des violents feux dus à la chaleur « 50°» dans l’ouest canadien. Cela a entraîné des répercussions au niveau de la pollution car on pouvait voir les nuages de fumés de chez nous, pourtant de la ville de Québec nous sommes à environ 4800 km de Vancouver. Mais nous avons trouvé notre premier été plutôt agréable, il faisait chaud certains jours mais on a pu s’en plaindre. La chaleur ne dure jamais vraiment longtemps, la fraicheur revient assez vite et parfois on pouvait se retrouver avec des journées où il faisait 20° et le lendemain 30°.


L'automne

Photo prise au Parc national du Mont-Tremblant en octobre 2021


C'est une saison spectaculaire, lorsque toutes les feuilles commencent à se transformer par des couleurs orange/rouge/jaune, une palette de couleurs juste magnifique. Vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, prise pendant cette saison l'an dernier. Même s’il fait plus humide, les températures sont plus douces environ 15° vers la fin du mois de septembre, il y a beaucoup moins de pluie en général qu’en France. Cela dit, l’automne est la saison la plus courte car l’hiver arrive assez rapidement, dès la fin du mois d’octobre juste après halloween, c’est le début du froid et de la neige.

Photo prise le jour d'halloween le 31 octobre 2021

L'hiver

Photo prise à la Plage Jacques Cartier en janvier 2022, ce jour-là il faisait -20°


Ce n’est un secret pour personne au Québec il neige ! Et pas des moindres🥶dès le début du mois de novembre voir fin octobre, il neige neige neige❄️ jusqu’au début du mois d’avril environ, cela peut varier d’une année à l’autre. Les deux hivers que nous avons traversés ont été différents, le premier à été relativement doux (constat fait quand nous avons eu notre deuxième hiver 😅) nous avions eu de la neige mais modérément car nous n’avons pas connu de tempête de neige même si nous avions eu froid (en même temps il fallait s’acclimater car nous venions tout juste d'arriver). Mais nous avions eu seulement des températures qui étaient de l'ordre de -18° au minimum et d’ailleurs, le jour de Noël (2020) ce fut une journée exceptionnelle car il n’y avait pas de neige !! On avait dû annuler une balade en traineau à chiens car il n'y avait plus de neige. Les québécois nous avaient dit que c’était très rare. Mais l’hiver de cette année (2021/2022) a été très rude, nous avons beaucoup souffert, nos sorties se sont faites assez rare car le froid que nous avons vécu étaient très extrême pour nous. Selon les information, la ville de Québec a reçu environ 300 centimètres de neige, record de froid en janvier 2022 qui est désormais au 4e rang des mois de janvier les plus froids à Québec (-36,7 °C relevé la nuit). Cependant en journée nous avons connu des -30° et peut-être plus et le ressenti était tellement glaciale, que l’on ne pouvait pas marcher dehors très longtemps. Le sol était tellement rempli de verglas que les rues/routes étaient de véritables patinoires. Toutes les sorties étaient bien réfléchies ! Même nos collègues Québécois nous disaient qu’ils vivaient assez mal cet hiver, que le froid était bien trop long.

Photo prise sur l'île d'orléans en janvier 2022, -18°


Pour conclure, la longueur de l’hiver et le froid surtout ne sont pas évidents. Si on devait comparer nos deux hivers, la première année nous avions quand même fait de nombreuses sorties sous la neige sans que le froid nous ait vraiment marqués. Même si comparé à un hiver en France, nous avions eu froid. Mais ce deuxième hiver a été vraiment difficile au niveau du froid extrême et du verglas.

Luge 1884 sur la Terrasse Dufferin à côté du Château de Frontenac dans le centre ville de Québec


On peut dire qu’au Québec, il y a quatre saisons bien marquées et que toutes les saisons sont agréables mais l’hiver est rude et long.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout