L'attente de nos visas...

Dernière mise à jour : 16 nov. 2020

C'est en Vendée que nous avons posé nos valises

Après la vente de notre maison et de nos affaires en région parisienne, nous avons longuement réfléchi à l'endroit nous allions aller en attendant le grand départ. Nous ne pouvions pas nous engager dans une location meublée et ne voulions pas de contrainte pour nous permettre de partir du jour au lendemain, au moment où nous recevions le feu vert.


C'est en Vendée que nous avons posé nos valises. La famille de JC a bien voulu nous héberger depuis le 28 août 2020. En même temps, nous avons inscrit les garçons en urgence au collège car, tant que nous étions sur le territoire français, la scolarisation était obligatoire. Je peux vous dire que les garçons étaient enchantés d'entrer dans un nouveau collège pour quelques semaines... 😕


Nous avons aussi inscrit notre fille à la crèche, ne sachant pas combien de temps nous resterions ici. Une micro-crèche a accepté d'accueillir Elodie. C'était une bonne chose car depuis le confinement (mars) Elodie est restée avec moi constamment. A la crèche, elle a retrouvé des copains et copines et fait diverses activités. Cela restera un très bon souvenir, pour Elodie, de notre passage en Vendée.


2020 n'est certainement pas une bonne année pour se lancer dans cette aventure mais, en même temps, l'histoire du covid ne pouvait pas s'anticiper. Alors, il faut s'adapter au changement, à l'incertitude, accepter que les évènements ne se déroulent pas comme nous le voulons et avancer pas à pas, jour après jour.

Mais entre impatiences (surtout pour moi), doutes, angoisses, découragement, nous étions bloqués sans rien pouvoir faire de plus. Difficile de profiter des beaux paysages vendéens dans ces conditions.


Nous avons lancé plusieurs bouteilles à la mer, notamment sur les réseaux sociaux, sur un groupe de Français à Québec, pour demander si d'autres personnes étaient dans notre situation. Car, à ce moment-là, notre moral était au plus bas. Nous avions besoin d'obtenir des témoignages pour continuer à y croire. Deux familles ont très gentiment témoigné : l'une était dans la même situation que nous (toujours en France à attendre) et une autre famille, installée depuis le mois d'août, avait subi le même sort que nous. Je dois dire que cette solidarité française nous a grandement encouragé et redonné la force de continuer à attendre. Je les remercie encore chaleureusement pour leur retour d'expérience et nous avons hâte de les retrouver à Québec pour partager cette nouvelle vie.


38 jours d'attente en Vendée, 19 longues semaines depuis l'envoi de notre dossier complet auprès de l'immigration canadienne. Ce lundi 5 octobre restera gravé dans notre mémoire, c'est à partir de ce jour-là que nos vies vont changer !

Bilan : Nous grandissons de chaque expérience que nous vivons...

Je vais reprendre le proverbe de Jean de la fontaine "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage." Lorsque l'on est confronté à une difficulté, il est inutile de s'énerver (je devrais me le dire plus souvent lol) il faut, au contraire, faire preuve de patience, de recul, d'optimisme et agir posément.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout